Affaire URBA, le gang des socialos

En toute honnêteté.

En 1971, la direction du Parti socialiste décide de créer une société chargée essentiellement de centraliser et de récolter des fonds perçus à l’occasion de la passation de marchés publics par des villes et des collectivités dirigées par des membres du parti socialiste sur le territoire français, en vue de financer les campagnes électorales à venir. Chaque marché donne lieu à un versement occulte de quelques  % au parti. Urba est née en 1973 de cette volonté, deux ans après son congrès constitutif d’Épinay.

La SFIO avait uniquement recouru aux cotisations des militants et aux aides apportées par d’autres partis de l’Internationale socialiste. Au début des années 1970, les nouveaux dirigeants décident que la forte augmentation du coût des campagnes électorales, sensible par exemple à la présidentielle de 1965, exige le recours à d’autres méthodes. Or, aucun projet de financement par l’État n’aboutit. Le PS fait alors le choix d’un système centralisé de fausses factures pour augmenter ses ressources

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Urba

imgres-25les voyous qui ont morflé por les autres:

http://www.liberation.fr/france/1995/02/18/emmanuelli-et-laignel-renvoyes-en-correctionnelle-dans-l-affaire-urba-marseille_122886

et depuis il est réélu sans cesse: que vivent les crapules.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/03/22/97001-20150322FILWWW00173-departementales-2015-emmanuelli-ps-elu.php

 

Et les autres…

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20130405.OBS6989/rainbow-warrior-urba-mnef-ces-scandales-qui-ont-eclabousse-le-ps.html

Leave a Reply

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Aller à la barre d’outils