Jean Marc Ayrault, « nul, sauf en biens sociaux… »

imgres

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marc_Ayrault

10 ans pour un cul propre:

En 1997, il est condamné à six mois de prison avec sursis et 30 000 francs d’amende pour délit d’octroi d’avantage injustifié. (souvent dit délit de favoritisme), sans mise en concurrence du marché d’impression du journal municipal Nantes Passion, à Daniel Nedzela, homme d’affaires proche du PS, au travers de l’association Omnic, subventionnée par la commune à hauteur six millions de francs par an de fin 1989 au 1er janvier 1994. Il ne fait pas appel. Cette condamnation refait surface dans la presse en 2012, lorsque Jean-Marc Ayrault est pressenti pour occuper le poste dePremier ministre29. Du fait de l’ancienneté de la condamnation, Jean-Marc Ayrault bénéficie d’une réhabilitation automatique en 2008 et son casier judiciaire redevient vierge

 http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/04/09/97001-20130409FILWWW00394-ayrault-est-un-repris-de-justice-selon-jacob.php

Leave a Reply

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Aller à la barre d’outils