Le fils de l’ancien président de la République a perçu 336 596 francs d’allocations chômage en 1996-1997. Ancien responsable de la cellule africaine de l’Elysée, Jean-Christophe Mitterrand avait été salarié de la Générale des eaux jusqu’en 1996, puis licencié peu après la mort de son père. Selon le Canard enchaîné, qui révèle ce drame, il aurait perçu la même année, en cumul de ses indemnités Assedic, 600 000 francs en Suisse pour une mission de consulting au Nigéria. «Il ne pouvait pas les rapatrier en France, c’est pour cela qu’il était aux Assedic», explique son avocat Me Versini-Campinchi.