Il est permis de réver?

images

Pour être constructif: quelques propositions , dans le désordre, pour assainir la vie politique: je vais me faire des copains.

pourtant ce n’est que l’application de « Liberté, Fraternité, Egalité. Il est permis de rèver

MOI PRESIDENT:

– inéligibilité à vie des politiques condamnés par la justice. Fin définitive de leurs droits civiques

par exemple ceux-là :http://wp.me/p5244i-fj et tous ceux de la rubrique: LES VOYOUS

et tous ceux-là . Verifiez la qualité de votre souris la liste défilante est très très longue: http://blogs.mediapart.fr/blog/ribouldingue/130413/tous-pourris

– Au plus deux mandats dans une « spécialité politique »: Député, Sénateur, conseil général, commissions., présidence…)

– non cumul de mandat et non cumul d’un mandat et d’une « présidence »…

– inéligibilité au delà de 65 ans, création d’une association de » sages bénévoles » pour ceux qui se sentent utiles au-delà de 65 ans

– alignement des retraites parlementaires sur les retraites générales.

– alignement des retraites particulières sur les retraites générales.

- 1 euro « gagné ou accordé » = 1 euro déclaré. Fin de toutes les primes non déclarables

– alignement de l’impot du capital sur celui du travail.

– taxation des mouvements boursiers en fonction de la « garde » des actions. Super taxation des spéculations.

– super amendes et si nécessaire mise en faillite et saisie de biens des banques et entreprises tricheuses.

– suppression de toutes les niches et combines fiscales.

– paiement de l’impôt (même très modique ou de principe…) pour tous les citoyens et tout euro perçu.

– impots retenus à la source

– consultation pour tout citoyen des impositions de tout le monde

– compter la « puissance » ( et la nuisance ?) d’un syndicat au prorata de son pourcentage aux élections dans l’entreprise.

– gestion de la sécurité sociale et des retraites au coût « usuel » d’une gestion d’entreprise

– arrêt des subventions aux partis condamnés pour gestion frauduleuse

– mise « en examen » après toute bizarrerie relevée par la cour des comptes.

– fin des avantages de fin de carrière parlementaires ( chauffeurs, secrétaires, bureaux,….)

– suppression du sénat, remplacé par les « sages bénévoles »

– 1 département = 1 député

– exclusion définitive de tout fraudeur à toute aide sociale et fin de ses  droits civiques

– déclaration et suivi des accidents de travail par des médecins assermentés.

– smig à 2 fois l’aide sociale maxi, ou plutôt aide maxi=1/2 smig

– droit impératif au logement pour tout salarié « régulier ». Contrôle des loyers et imposition « incitative » des locaux innocupés.

– droit du sang ?

– indexation de tous les tarifs administratifs, impots, salaires, avantages divers sur le taux d’inflation

– pas de dividendes en cas de délocalisation et super taxation des bénéfices.

– pas de dividendes sans augmentation de salaire. Règles de partage capiltal/travail des bénéfices

– 38h de boulot et pas de travail « partiel » sans négociation.

– plus de RTT mais des heures sup fiscalisées sans pénalités et payées en % supplémentaire.

 

 

 

 

Leave a Reply

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Aller à la barre d’outils