Mafia à la française

Une mafia est une organisation criminelle dont les activités sont soumises à une direction collégiale occulte et qui repose sur une stratégie d’infiltration de la société civile et des institutions.

Braves sans-dents, couillons de salariés, moutons de fonctionnaires, paysans endettés, petits retraités, smicards à vie, crevards de faim, continuez de voter pour ces enfoirculés qui vous promettent :

mon véritable adversaire, c’est le monde de la finance

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20120122trib000679586/hollande-mon-veritable-adversaire-c-est-le-monde-de-la-finance.html

humour-banquier-client-2et bien sur applaudissez quand la mafia des banques vous vole tous les jours en toute impunité et avec la bénédiction du pouvoir en place….

BNP Paribas, la Société générale, BPCE (Banque populaire-Caisse d’épargne), le Crédit agricole et le Crédit mutuel-CIC ont réalisé 5 milliards d’euros de bénéfices dans des pays à basse fiscalité en 2014.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/03/16/les-profits-juteux-des-banques-francaises-dans-les-paradis-fiscaux_4883928_3234.html

http://www.la-croix.com/Actualite/Economie-Entreprises/Economie/Bruxelles-condamne-six-banques-a-une-amende-record-2013-12-04-1071066

palmares des voleurs en toute légalité (?):

  • BNP Paribas: truanderie internationnale

  • BNP Paribas est le 1er groupe bancaire français. Le Produit Net Bancaire (PNB) par activité se répartit comme suit :

    – banque de détail (52,3%) : activité de banque de détail en France (30,6% du PNB ; 2 140 agences ; 6,9 millions de clients à fin 2015), en Belgique et au Luxembourg (16,4%) et en Italie (14,8%). Le solde du PNB (38,2%) concerne les activités à l’international et les activités de prestations de services financiers spécialisés (crédit à la consommation, crédit immobilier, crédit-bail, gestion de flottes automobiles, location d’actifs informatiques) ;

    – banque de financement et d’investissement (34%) : activités de conseil et de marchés de capitaux (67,5% du PNB ; conseil en fusions-acquisitions, interventions sur les marchés actions, de taux, de change, etc.) et de financement (32,5% ; financements d’acquisitions, de projets, du négoce de matières premières, etc.) ;

    – gestion institutionnelle et privée et assurance (12,4%) : activités de gestion d’actifs, de banque privée (n° 1 français), de prestations de services immobiliers, de courtage en ligne, d’assurance et de prestations de services titres (n° 1 européen de la conservation de titres) ;

    – autres (1,3%).

    A fin 2015, BNP Paribas gère 700,3 MdsEUR d’encours de dépôts et 682,5 MdsEUR d’encours de crédits.

    La répartition géographique du PNB est la suivante : Europe (73,3%), Amérique du Nord (11,8%), Asie-Pacifique (7,5%) et autres (7,4%).

    Effectif : 187 903

    • Directeur Général : Jean-Laurent Bonnafé

    • Directeur Général Délégué : Philippe Bordenave

       Directeur Général Adjoint : Jacques d’Estais

    • Directeur Général Adjoint : Michel Konczaty

    • Directeur Général Adjoint : Thierry Laborde

    • Directeur Général Adjoint : Alain Papiasse

    • Communication : Bertrand Cizeau

    • Contact Investisseurs : Stéphane de Marnhac

    • Communication Financière :  Stéphane de Marnhac

    • Directeur des Ressources Humaines :  Yves Martrenchar

http://www.franceinfo.fr/emission/tout-info-tout-eco/2015-2016/bnp-paribas-instaure-des-frais-bancaires-et-augmente-son-patron-16-03-2016-06-53

http://www.letemps.ch/economie/2016/02/26/justice-genevoise-condamne-une-deuxieme-bnp-paribas

http://www.quechoisir.org/argent-assurance/epargne-fiscalite/placement-financier/actualite-placements-bnp-paribas-jet-3-condamnation-attendue

http://www.quechoisir.org/argent-assurance/banque-credit/actualite-bnp-paribas-des-clauses-abusives-a-foison

http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/05/01/la-bnp-paribas-formellement-condamnee-a-une-amende-record-aux-etats-unis_4626207_3234.html

BPCE,  Banque populaire-Caisse d’épargne : banque « coopérative » !

Vous avez dit populaire ? Un petit souvenir: la BP et la Caisse d’épargne montent l’arnaque Natixis

http://www.quechoisir.org/argent-assurance/epargne-fiscalite/placement-financier/actualite-scandale-des-actions-natixis-la-banque-populaire-sanctionnee

Affectée par ses choix de gestion, notamment durant la crise des subprimes, l’action Natixis a en moins de deux ans perdu près de 95 % de sa valeur, en passant sous le seuil de 1 euro en mars 2009, stabilisée autour de 3,5 € en 20108.

Entre autres exemples, Natixis avait choisi d’être actionnaire de CIFG, société créée en mai 2002 dans l’État de New-York, mais qui a depuis son siège aux Bermudes. CIFG est l’un des huit premiers rehausseurs de crédit (monolines) aux États-Unis, chargés de transformer les créances hypothécaires risquées (les subprimes) en placements recevant la meilleure notation financière, soit AAA. Les deux maisons-mères de Natixis, le Groupe Caisse d’Épargne et le Groupe Banque populaire, ont été contraintes de racheter CIFG le 20 novembre 2007 et de le recapitaliser de 1,5 milliard d’euros. L’encours de CIFG a été chiffré à 70 milliards d’euros par Nicolas Merindol, directeur des Caisses d’Épargne, lors d’une audition officielle.

Natixis avoue également faire partie des banques touchées par l’escroquerie de Bernard Madoff.

Juste avant l’annonce des pertes, du 4 au , la mise sur le marché de 1,7 milliard de titres a permis une augmentation de capital de 3,7 milliards d’euros, ce qui porte le nombre total d’actions à 2,9 milliards. Néanmoins, avec un cours de 2,55 € au moment de l’annonce, la capitalisation totale espérée n’est plus que de 7,4 G€.

Le 29 septembre 2008 à 15 h 50, prise dans ses erreurs de gestion à la suite de la crise des « subprimes », la valeur de l’action atteint un plus bas à 1,75 € soit une perte de 91,04 % par rapport à sa valeur d’introduction.

Le vendredi noir du 24 octobre 2008, l’action atteint brièvement un nouveau plus bas à 1,24 €, valeur qu’elle retrouve en décembre 2008 après l’annonce de provisions d’un montant de 450 millions d’euros à la suite de l’affaire Madoff.

Le vendredi 19 décembre 2008, le conseil de surveillance annonce parmi diverses mesures la suppression de 15 % des postes de la BFI, Banque de Financement et d’Investissement, et l’arrêt des activités les plus risquées. L’objectif affiché est la réduction des sources de pertes.

Les pertes pour l’exercice 2008 seraient de l’ordre de 2 milliards d’euros. Le 19 janvier 2009, la valeur du titre est de 1 €, soit 5 % du coût initial.

L’État français soutiendra, pour plus de 7 milliards de d’euros, le plan d’assainissement de Natixis et de ses actionnaires, les banques populaires et les caisses d’épargne, pour l’essentiel.

L’impasse dictée par ces difficultés s’est propagée aux maisons mères, les Caisses d’Épargne et les Banque populaire, affectées par de considérables moins-values. Mais lefonds de garantie des dépôts, mécanisme européen, est censé permettre aux clients des banques d’être protégés et remboursés en cas de problème à hauteur de 100 000 euros en France.

Le 26 février 2009, les comptes de l’année indiquent une perte de 2 622 M€

https://blogs.mediapart.fr/edition/lagora-des-caisses-d-epargne-des-banques-populaires-et-de-natixis/article/130612/vers-l

 

http://www.francetvinfo.fr/monde/usa/les-autorites-americaines-condamnent-le-credit-agricole-a-une-amende-de-693-millions-d-euros-pour-violation-de-l-embargo-contre-le-soudan-l-iran-cuba-et-la-birmanie_1137165.html

http://www.lesechos.fr/journal20141121/lec2_finance_et_marches/0203954507042-prets-en-francs-suisses-le-credit-agricole-de-lorraine-condamne-1066697.php

http://t-e-g.fr/teg-faux-credit-agricole-condamne-rembourser-150000-e-ses-clients/

http://www.normandie-actu.fr/le-credit-agricole-condamne-a-verser-2-500-euros-a-740-de-ses-employes-de-seine-maritime_101855/

  • CIC Credit mutuel, « Baisons tout ce qui bouge »

Le plus sournoi…

en cours de rédaction

Leave a Reply