Hamon piège à cons

C’est pas vrai, la gauche la plus conne du monde a encore frappé !

Hamon, branleur gauchiste comme tous le autres devient le phare des sociales bobos gauchos. Lui aussi pas une seconde de boulot dans sa vie:

Il s’engage en politique à 19 ans lors des manifestations estudiantines contre le projet de loi du ministre de l’enseignement d’Alain Devaquet(hiver 1986-1987). Il milite alors à la section de Brest du Parti socialiste et au sein du courant rocardien. Membre des clubs Forum (jeunes rocardiens, présidés par Manuel Valls), il y anime le réseau à l’intérieur des Jeunesses socialistes.

Par ailleurs, il s’inscrit à l’université de Bretagne-Occidentale où il est diplômé d’une licence d’histoire après être devenu membre de l’Unef et président du MJS (Mouvement des Jeunes Socialistes)

 il commence sa carrière en 1991 comme assistant parlementaire du député PS (rocardien) de la Gironde Pierre Brana. Alors lui-même classé comme rocardien, il devient le premier président du Mouvement des jeunes socialistes refondé en , lorsque Michel Rocard, premier secrétaire du PS, accorde son autonomie à l’organisation de jeunesse.

Il entre ensuite au cabinet de Martine Aubry, ministre de l’Emploi et de la Solidarité, comme conseiller technique chargé de l’emploi des jeunes (1997-1998), puis comme conseiller chargé des affaires politiques (1998-2000).

Benoît Hamon entre au bureau national du Parti socialiste. Il cofonde, en 1993 la tendance Nouvelle Gauche. En 2003, il est aussi cofondateur (avec Arnaud Montebourg et Vincent Peillon) du courant Nouveau Parti socialiste

Un ministre éclair : 147 jours

Le 16 mai 2012, il est nommé ministre délégué chargé de l’économie sociale et solidaire auprès de Pierre Moscovici, ministre de l’Économie, des Finances et du Commerce extérieur, dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. 

 et le pompon : 147 jours à l’éducation

Le 2 avril 2014, Benoît Hamon est nommé ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, dans le gouvernement de Manuel Valls.

Accrochez vous les mecs, environ 500 000 votants « majoritaires au premier tour ont adopté son projet « républicain » et son système de valeurs post-communiste.

« Hamon est une métastase du socialisme de gouvernement:

puisqu’on ne veut plus imaginer une société plus libre et plus prospère, créant de la richesse, il faut se résoudre à un égalitarisme nivelant dont on sait que le seul gagnant est rapidement une caste de bureaucrates opprimant le reste de la population. »

Et tout ça ne l’empêchera pas de bouffer « en famille » au râtelier des super riches :

Gabrielle Guallar, mère des deux filles du couple et pacsée avec Benoît Hamon, parle cinq langues et est diplômée de Sciences Po Paris. Elle travaille depuis 2014 en tant que « responsable des affaires publiques » du groupe de luxe LVMH après du conseil en stratégie dans un cabinet d’affaires européen et du conseil au CNC (centre national du cinéma).

 Envoyez le programme

moi, le hammond que je préfère c’est l’orgue avec JIMMY SMITH

Leave a Reply

Aller à la barre d’outils