L’enfoirculé sournois

La vérité si je mens

Quand il n’y en a plus il n’y a qu’a demander.

Les révélations se suivent, se ressemblent, et continuent de mettre à mal la défense du sarthois sournois.

Les bonnie & clyde de sablé sur sarthe, spécialistes du braquage des indemnités. Même si des amis fidèles les lachent :

http://www.sudouest.fr/2017/02/03/passablement-vexe-patrick-balkany-lache-francois-fillon-en-pleine-campagne-3164816-4706.php

« Fion » le sournois ex-Premier ministre a signé mi-2012, après son départ de Matignon, un contrat de deux ans, qui s’est terminé mi-2014. Selon BFM Business, françois fillon a aidé Axa sur les négociations de la directive européenne dite « Solvabilité 2 » sur la nouvelle réglementation des assureurs en Europe.

Pas gratuit le conseil il aurait touché 750 000 euros entre 2012 et 2015.

http://www.francetvinfo.fr/politique/francois-fillon/penelope-fillon/ce-que-l-on-sait-des-activites-de-francois-fillon-pour-axa_2053193.html

Et après çà dans son programme pour la sécu il prévoyait de donner une part du gâteau aux assurances privées. Qui c’est qui qui va gentillement remercier ?

Axa entre autres ! Vous n’auriez pas un ou deux petits millions qui traînent pour le pauvre candidat ?

Attention, document col­lector ! Une fois n’est pas coutume, « Le Canard » a décidé de mettre en ligne sur son site Internet une œuvre majeure, un document pour l’Histoire : le programme santé de François Fillon ! Car cette perle est devenue introuvable sur le site du candidat, qui ne contient plus qu’un inoffensif résumé. Au soir du 13 décembre, après le grand rétropédalage de Fillon sur la Sécu, son équipe a supprimé du site de campagne ses 16 pages de « propositions détaillées » sur la santé. La fleur au fusil, Fifi y promettait rien de moins que la mort de la Sécu, laquelle serait « foca­lis[ée] » sur les « affections graves ou de longue durée ». Tout « le reste » passerait entre les mains des mutuelles et des assurances privées, annonçait le programme détaillé, aujourd’hui balancé aux oubliettes.

Il vous faudra un peu de patience pour dépiauter le bestiaux :

http://www.lecanardenchaine.fr/wp-content/uploads/2016/12/Programme-Fillon.pdf

petit aperçu : il manque seulement le malus comme en bagnole

  • Basculer progressivement les cotisations maladie dites patronales(24) vers un mix CSG/TVA. La CSG de l’année n+1 sera modulée en fonction du bilan de l’année n. Cette modulation sera votée avec l’ONDAM par le Parlement.

    • Introduire une franchise médicale universelle fonction des revenus dans les limites d’un seuil et d’un plafond, le reste à payer étant pris en charge par la prévoyance et les assurances complémentaires. Ce dispositif remplacera le ticket modérateur et la franchise de 1 € actuelle. Il visera à assurer la responsabilisation financière des patients et à répartir de façon plus juste le reste à charge. Des mesures incitatives pour les patients et pour les prescripteurs seront mises en place.

    • Redéfinir les rôles respectifs de l’assurance publique et de l’assurance privée, en focalisant l’assurance maladie notamment sur les affections graves ou de longue durée : le panier de soins « solidaire » ; et l’assurance complémentaire sur le reste : le panier de soins « individuel ». Le contenu de ces paniers de soins sera dynamique et pourra évoluer chaque année. Les moins favorisés ne pouvant accéder à l’assurance privée bénéficieront d’un régime spécial de couverture accrue.

    • Créer une Agence de contrôle et de régulation de l’assurance santé privée. L’assurance privée est une délégation de service public qui doit être contrôlée. Ainsi, le PLFSS définira le contrat standard d’assurance santé universelle de base obligatoire pour tous. L’agence de contrôle et de régulation définira un contrat type parfaitement lisible pour les assurances privées avec une variable : le prix.

    Ces propositions entraînent des changements majeurs qui passent par une responsabilisation accrue des différents acteurs, patients et professionnels de santé sur qui les évaluations et les contrôles seront renforcés pour assurer la prise en compte des bonnes pratiques, afin de garantir la pérennité du financement et ne pas compromettre la couverture santé des générations futures. Il s’agit d’ajuster de façon responsable le financement et ses sources aux objectifs à remplir. L’objectif fondamental est de fournir à chaque citoyen le juste soin au meilleur coût et les moyens pour rester en bonne santé, tout en assainissant les comptes de l’assurance maladie (résorption du déficit et de la dette).

     

Bref, tout ça pue le conflit d’intérêt . L’intérêt, une notion très connue, une valeur primordiale de la fillon familly

http://www.sudouest.fr/2017/02/08/penelopegate-conflits-d-interet-avec-axa-de-nouvelles-accusations-pesent-sur-fillon-3179161-6121.php

http://www.leparisien.fr/politique/comprendre-l-affaire-fillon-en-quatre-points-08-02-2017-6665217.php

Leave a Reply

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Aller à la barre d’outils