Pervère mémère…

La dinde royale a gloussé, toute vexée.

La cour des comptes n’a pas du tout apprécié sa mise à mort de l’ecotaxe. Pourtant fallait bien calmer ces pèquenots de bretons bordel !

Et c’est quoi ces gnoufs de la cour des comptes qui l’ont déjà épinglé pour sa brillante gestion de « charente poitou » ? Seulement 19 ans de surendettement !

http://www.leparisien.fr/politique/poitou-charentes-la-cour-des-comptes-epingle-la-gestion-de-segolene-royal-16-12-2016-6465249.php

C’est pas de l’acharnement çà ? Faire chier une nullitude sortie tout droit de l »arnac » promotion Voltaire !

http://www.mobilicites.com/011-5887-Ecotaxe-la-Cour-des-comptes-ereinte-Segolene-Royal.html

C’est sur l’histoire d’un triple fiasco, politique, économique et environnemental, que revient la Cour des comptes en se penchant, dans son rapport annuel rendu public mercredi 8 février, sur l’écotaxe poids lourds – un « projet ambitieux » qui s’est soldé par un « échec stratégique » et un « abandon coûteux ».
http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/02/08/la-cour-des-comptes-deplore-le-gachis-de-l-ecotaxe_5076351_3244.html#RlQozH0VObRJVQrk.99

La facture est lourde. La taxe mort-née aurait dû rapporter, de 2014 à 2024, 9,83 milliards d’euros nets. Sur cette somme, 8,07 milliards auraient dû rentrer dans les caisses de l’Etat, dont 7,56 milliards de recettes au profit de l’Agence de financement des infrastructures de transports de France, et 510 millions de TVA versés au budget général. Le reste, soit 1,77 milliard d’euros, serait allé aux collectivités départementales.

Au lieu de quoi, l’Etat doit, pour avoir résilié son contrat, indemniser Ecomouv’ et ses partenaires à hauteur de 958 millions d’euros, dont 518 millions ont été payés en 2015, le solde de 440 millions d’euros s’échelonnant entre 2016 et 2024. Ce n’est pas tout : les rapporteurs notent que pour piloter le contrat de partenariat, suivre son exécution et mettre en œuvre la collecte de l’écotaxe, « les administrations concernées ont engagé des dépenses estimées à 70 millions d’euros, qui s’avèrent rétrospectivement inutiles ».

S’y ajoute la perte de 53 millions d’euros de recettes par an, du fait de la baisse du tarif de la taxe à l’essieu décidée en 2009 dans l’espoir de favoriser l’acceptation de l’écotaxe par les transporteurs. Et les risques de contentieux de la part de sociétés de télépéage sont estimés à 270 millions d’euros.

Pour la dinde c’était un système pervers…Elle voit de la perversion partout..Elle doit être en manque.

http://www.europe1.fr/politique/ecotaxe-segolene-royal-defend-labandon-dun-systeme-pervers-2972717

et en plus les africains ne l’écoute pas !

Pas sautée, pas écoutée, c’est dur mon pote.

http://www.jeuneafrique.com/mag/400517/politique/diplomatie-flop-de-segolene-royal-a-addis-abeba/

Et qui c’est qui qui va raquer ? Les mecs qui n’ont que 4 petites roues et pas de bagnole de fonction. 

Leave a Reply

Aller à la barre d’outils