José bio de mes nouilles

Voilà un débat type de n’importe quoi… On se bat sur de l’idéologie ( de merde oeuf corse)

http://www.europe1.fr/faits-divers/le-viticulteur-bio-qui-refusait-de-traiter-ses-ceps-obtient-la-relaxe-2309109

A ma droite un préfet bardé de certitudes enarco-administratives , je ne connais rien à rien mais des experts ont décidé… donc je ponds une directive parapluie à la quelle tout le monde doit se soumettre.

A ma gauche un viticulteur  « bio » qui croit en sa « méthode » parce que ça fait un bout de temps que ça marche.

Au milieu , notre justice qui dans ce cas est superbement incompétente, avec pas de pot en plus, le risque d’une majorité « de mur des cons ». La preuve selon wikipédia:

Répartition au sein de la magistratureCette influence des jeunes magistrats passés par le Centre national d’études judiciaires est prépondérante : 70 % d’entre eux sont membres du SM. Les anciens auditeurs de justice jouent également un rôle particulièrement important dans la création du SM, car même s’ils représentent moins de 23 % des membres cotisants en 1968, tous les membres fondateurs du syndicat, Dominique Charvet, Louis Joinet, Pierre Lyon-Caen et Claude Parodi en font partie. Jean-Pierre Michel est le premier secrétaire général du syndicat.

Succès non négligeable du nouveau syndicat, 75 % de ses adhérents sont néanmoins des magistrats entrés dans la magistrature avant 1959. Les essais consacrés au SM expliquent cette participation importante de ces aînés par la régression de la condition économique et sociale de ces magistrats les rendant davantage réceptifs aux discours du syndicat (on y trouve un grand nombre de juges de paix, l’« infanterie » du corps judiciaire)

Le round : La flavescence dorée

La flavescence dorée est une maladie de la vigne à l’origine de pertes de récolte importantes, aux conséquences parfois irrémédiables pour la pérennité du vignoble.

L’agent responsable est un phytoplasme : il s’agit d’une petite bactérie dépourvue de paroi cellulaire et localisé dans le liber de la plante. Il se multiplie dans la vigne et dans la cicadelle (Scaphoideus titanus)1 qui le transporte. Il circule dans la souche et s’y conserve à vie.

Localisation

La maladie se limite à la moitié sud de la France (Languedoc-Roussillon, Aquitaine, Midi-Pyrénées) et au Nord de l’Italie. Si depuis le début des années 1990 son développement semblait s’être ralenti, l’apparition de nouveaux foyers en 1997, 1998 et 1999, notamment en Gironde, fait craindre une nouvelle recrudescence. La flavescence dorée a atteint la Saône-et-Loire (où de nombreuses parcelles ont dû être arrachées), la Bourgogne et les Bouches-du-Rhône.

Les modalités de la lutte obligatoire sont :

  • l’arrachage et la destruction par le feu des ceps contaminés,

  • l’arrachage et la destruction par le feu de la parcelle entière lorsque plus de 20 % des ceps sont atteints et des vignes abandonnées,

  • une lutte insecticide contre la cicadelle vectrice.

  • Utiliser des plants sains, ayant subi un traitement à l’eau chaude ou provenant de zones indemnes de maladies.

Les jugements

Condamné… puis relaxé.

Erigé en symbole par certains écologistes, Emmanuel Giboulot avait été condamné en avril par le tribunal correctionnel de Dijon à une amende de 1.000 euros, dont la moitié avec sursis. En appel, il a obtenu la relaxe. La cour, dont l’arrêt a pu être consulté, a notamment retenu que l’arrêté préfectoral incriminé, qui devait être approuvé par le ministère de l’Agriculture, « ne justifi(ait) pas de cette approbation ».

Ha les cons..

Soit il fait parti des « modalités de lutte obligatoires » dans ce cas  il est un vecteur prouvé de la maladie, on arrache tout chez lui et on lui pique tout pour indemniser ceux qu’il a pollué, soit c’est un mec super dont on ferait bien d’étudier la méthode, de s’en inspirer et le considérer comme un « conseil éclairé »

Juger sur un arrété préfectoral bancal parce que non approuvé par le ministère est monstrueux. Le risque c’est la loi ? il semble que ce soit la cicadelle !

En plus 500€ d’amendes s’il a mis en péril le vignoble bourguignon,  de qui se moque t’on, c’est le prix d’u quart de bouteille de romanée -conti en sortie de chais ! ( même pas 20 cl)

Une décision qui fait « primer le bon sens ».

« L’eurodéputé EELV José Bové a salué dans un communiqué une décision qui fait « primer le bon sens », rappelant que la France s’est engagée à réduire de 50 % sa consommation de pesticides d’ici 2018″.

12-08-07-bove

Si bové , un super nullos en agriculture, juste bon à argumenter en mode branleur-trotskyste, n’a rien de plus intelligent à raconter ça se saurait..- En plus j’adore « eurodéputé » comme si c’était un diplome ou une qualification… juste une magouille électorale.

Eurodéputé c’est pas un parasite voisin de la cicadelle ?

Et si l’on doit éradiquer dans la magistrature parce que plus de 20% sont du mur des cons il ne va pas rester grand monde.

%d blogueurs aiment cette page :