La mâle gamme de Clichy-la-Garenne

Il paraît que l’on doit défendre la liberté d’expression, pas à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine) où le maire se couche pour quelques paires de godasses et de vagues menaces islamiques. L’artiste s’efface, normalité islamique, c’est une femme.

imgres-12 C’est après avoir installé l’oeuvre le 22 janvier que les commissaires ont « été informés par la mairie de mises en garde émanant de représentants d’une fédération de citoyens clichois de confession musulmane sur « d’éventuels incidents irresponsables » non maîtrisables pouvant survenir »,

L’islam ne tolère pas les images et les godasses de femmes.

Clichy-la-Garenne, première mairie sous charia.

http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2015/01/27/03015-20150127ARTFIG00287-le-retrait-d-une-d-oeuvre-d-une-exposition-cree-la-polemique.php

http://www.saphirnews.com/Escarpins-sur-tapis-de-priere-une-installation-artistique-retiree_a20346.html

%d blogueurs aiment cette page :