Mémé shampoing et les 40 voleurs

Ouf, fini (?) l’affaire bettencourt!

Dormez braves gens vous avez la justice que vous méritez. Mais n’habitez pas quand même à Outreau

http://tempsreel.nouvelobs.com/justice/20150528.OBS9758/affaire-bettencourt-banier-condamne-a-trois-ans-de-prison.html

La justice s’honore par des sanctions exemplaires:

56771583François-Marie Banier a été reconnu coupable d’avoir profité de la faiblesse de Liliane Bettencourt. Le photographe est condamné à trois ans de prison dont deux ans et demi ferme, assortis de 250.000 euros d’amende, et doit rembourser 15.800.000 euros à la famille Bettencourt. Il a juste comme gigolo soutiré entre « 400 000 000€  et  1 000 000 000€ ( quatre cent million et un milliard, pour ceux qui ne voient jamais autant de zéros). Bravo les juges, pour ce tarif  je veux bien faire des mamours à une vieille me prendre 1 année et demie avec les remises de peine et même dans ma générosité larguer 20 000 000€.

Pour les seconds couteaux:

Patrice de Maistre, l’ex-gestionnaire de fortune de la milliardaire, est condamné à 30 mois de prison dont 18 ferme, assortis de 250.000 euros d’amende.

Martin d’Orgeval, le compagnon de François-Marie Banier, écope de 18 mois de prison avec sursis et 150.000 euros d’amende.

Pascal Wilhem, l’avocat de Liliane Bettencourt, est condamné à 30 mois de prison dont 12 avec sursis.

Le plus rigolo : circulez il n’y a rien à voir et sarko a le cul propre.

Eric Woerth, ancien ministre UMP, est relaxé.

Eric Woerth et Patrice de Maistre sont relaxés dans le volet « trafic d’influence ». Les deux hommes étaient poursuivis pour avoir conclu un arrangement selon lequel Eric Woerth, alors ministre de Nicolas Sarkozy, aurait remis la Légion d’honneur à Patrice de Maistre. En échange, ce dernier était soupçonné d’avoir fait embaucher en 2007 l’épouse du ministre, Florence Woerth, dans sa société qui gérait les dividendes de Liliane Bettencourt, la richissime héritière du groupe de cosmétiques L’Oréal. 

Sauf appel fort peu vraisemblable du parquet qui avait lui-même requis la relaxe dans les deux dossiers, Eric Woerth sort donc totalement blanchi de la tentaculaire « affaire Bettencourt ».

Il existe donc une forte suspicion de remise d’argent des fonds Bettencourt sans que la démonstration de la remise ne soit totalement acquise. Il importe peu que la destination finale des sommes remises ne soit pas en l’état connue. Il n’est pas démontré qu’Eric Woerth avait connaissance de l’origine illicite de cette somme ou de ces sommes. »

BRAVO POUR CE FOUTAGE DE GUEULE JUDICIARE.

%d blogueurs aiment cette page :