A la soupe…

14-09-03-rebsamenLui, il a déjà senti le vent du boulet et quitte son siège ejectable ministériel pour repantoufler dans sa mairie…

« En bon défenseur du cumul et si cela n’avait tenu qu’à lui, François Rebsamen aurait conservé son poste de ministre tout en retrouvant son mandat de maire. »

« Une position qu’il a tenue jusqu’à ces derniers jours, reculant au plus tard possible son départ du ministère du travail »

Quel courage. Il ne manquera pas bien sur de dire que c’est pour le bien de la démocratie et de Dijon.

« Au risque aussi de laisser l’image du vilain petit canard, déloyal envers un gouvernement qui a fait du non-cumul une règle non discutable. »

et l’avis d’un autre branleur du camp d’en face :

Le député Les Républicains Eric Ciotti ne regrettera pas François Rebsamen au ministère du Travail. « C’est un bilan inexistant, c’est plus le ministre du chômage qu’il n’a été le ministre du Travail », a-t-il jugé mardi sur RTL. « Plus de 200.000 chômeurs depuis qu’il est ministre qui s’inscrivent, au-delà de son bilan personnel, dans le bilan de François Hollande. 1.125.000 chômeurs de plus depuis que François Hollande est élu président. Je ne veux pas tirer sur le lampiste, François Rebsamen n’est que l’un des représentants de cette politique économique qui fait tant de dégâts ».

http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/08/11/francois-rebsamen-elu-a-la-mairie-de-dijon_4720586_823448.html

http://www.challenges.fr/politique/20150810.AFP6060/francois-rebsamen-remettra-sa-demission-le-19-aout.html

http://www.lesechos.fr/idees-debats/en-vue/021254719410-francois-rebsamen-1143627.php

 

%d blogueurs aiment cette page :