Nuremberg

Pas de pot pour les ricains… Depuis le 6 août 1945 ils portent une honte éternelle : hiroshima.

800px-Nagasakibomb

Comme churchill coupable du bombardement  de Dresde 25000 morts gratuits , et staline plus de 20 millions, aucun ne sera à Nuremberg comme accusé.

Vae victis. Pour les autres la photo de famille à Yalta

1280px-Bundesarchiv_Bild_183-29645-0001,_Potsdamer_Konferenz,_Stalin,_Truman,_Churchill

HIROSHIMA mon amour:

Le projet, sous le nom de code projet Manhattan, a été lancé en 1942, moins de sept mois après l’entrée en guerre des États-Unis. Les bombes à l’uranium et au plutonium, développées en parallèle et en secret par les États-Unis avec l’assistance du Royaume-Uni et du Canada dans le cadre de l’Accord de Québec signé en 1943, ainsi que de nombreux savants européens, étaient respectivement la deuxième et la troisième bombe à avoir été construites, et sont restées les seules déployées depuis cette date sur un théâtre d’opérations.

La décision de lancer les bombes sur le Japon a été prise par le président américain Harry S. Truman pour plusieurs raisons que les historiens se sont efforcés d’analyser, pondérer ou écarter : satisfaire l’opinion publique en vengeant les soldats tués sur le front du Pacifique, réduire la durée de la guerre et éviter l’opération Downfall, un débarquement sur l’archipel, mais surtout contribuer à contrer stratégiquement l’Union soviétique en prenant position sur l’ensemble des îles japonaises et donc d’éviter une partition comme en Allemagne. A cela peut s’ajouter le fait d’avoir une force de frappe dissuasive ou encore de justifier un programme dont le coût avait été exorbitant

Au ratio les us sont en tête: hitler 6 millions en 8/10 ans, Truman 300 000 en une fraction de seconde ! Manifestement il y a des »bons » et des « méchants » morts.

Au pilori des salauds pour raison d’état:

Un politique  qui persiste et signe : « je savais que ce je faisais lorsque j’ai arrêté la guerre… Je n’ai aucun regret et, dans les mêmes circonstances, je le referais

Harry_S._TrumanHarry S. Truman:  Lors de sa prise de fonction, Truman demanda à tous les membres de l’administration Roosevelt de rester en place, leur dit qu’il était ouvert à leurs suggestions mais exposa le principe central de son administration : il serait celui qui prendrait les décisions et ils devraient le soutenir56. Même si Truman avait été rapidement informé dans l’après-midi du 12 avril que les Alliés disposaient d’une nouvelle arme extrêmement puissante, le Secrétaire à la Guerre Henry Lewis Stimson ne lui exposa les détails que le 25 avril. Truman profita d’un état de grâce à la suite de la mort de Roosevelt et des succès alliés en Europe. Il fut ravi de pouvoir annoncer la capitulation allemande le 8 mai 1945, le jour de son61e anniversaire57,58.

À la suite de la victoire alliée, Truman se rendit en Europe pour la conférence de Potsdam où il apprit que l’essai Trinity de la première arme nucléaire le 16 juillet avait été couronné de succès. Il indiqua à Joseph Staline que les États-Unis étaient sur le point d’utiliser un nouveau type d’arme contre les Japonais. Même si c’était la première fois que les Soviétiques étaient officiellement informés de l’existence de la bombe atomique, Staline était déjà au courant du projet Manhattan grâce à l’espionnage avant même que Truman ne le soit59,60,61.

En août, après le refus du gouvernement impérial japonais d’accepter les demandes de capitulation, Truman autorisa les bombardements atomiques du Japon. Même si l’importance des dévastations et des effets des bombes atomiques étaient mal connus, Truman, comme la plupart des Américains, était peu enclin à la clémence envers les Japonais après les longues années de guerre. Truman a toujours affirmé que sa décision de bombarder le Japon a sauvé de nombreuses vies des deux cotés

Un président ça ne réfléchit pas, ça obéit à ses « intuitions »

un scientifique :

220px-JROppenheimer-LosAlamosJulius Robert Oppenheimer ( à New York – à Princeton, New Jersey, États-Unis) est un physicien américain qui s’est distingué en physique théorique puis comme directeur scientifique du Projet Manhattan. À cause de son rôle éminent, il est régulièrement surnommé le « père de la bombe atomique ».

Un scientifique ça ne réfléchit pas, ça invente, même des saloperies meurtrières, et il n’en a pas le moindre remord.

 

 

Un militaire : le japon avait à ce moment déjà perdu la guerre.

Paul_W._TibbetsPaul Warfield Tibbets, Jr. ()  un brigadier-général de l’armée de l’Air des États-Unis connu pour avoir piloté le bombardier Enola Gay ayant réalisé le premier bombardement atomique de l’histoire sur la ville japonaise d’Hiroshima le 6 août 1945. Il ètait tellement « militaire » qu’il a donné le nom de celle qui lui a donné la vie  « enola gay » au bombardier qui donnera cette mort instantanée et gratuite avec « the little boy ».

Mais un militaire ça ne réfléchit pas , çà obéit, sans aucun remord.

 

« la civilisation mécanique vient de parvenir à son dernier degré de sauvagerie »  Albert Camus.

ici, des images impressionnantes. Pour sauter la pub: touche « esc »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :