Homelie pour un cave…

Bon, il vient de caner, ce n’est plus une homelie…

mais ça reste un cave « audiart-ement parlant ». Allez je me répête : les morts sont tous des braves types…

Voilà un bel exemple de parisianisme culturel…Les médias mes potes et moi…

http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/television/91954/mort-de-jean-pierre-coffe-la-television-et-la-radio-lui-rendent-hommage-.html

84170974C’est rigolo cette compassion pour un mec qui a à peu près tout raté et dont le seul exploit c’est d’avoir eu des copains à la télé et de dire : « c’est de la merde ».

Depuis aujourd’hui c’est les vers qui vont devoir apprécier ce qu’ils bouffent…

au fait c’était un spécialiste de terrain à propos de la malbouffe, il avait baffré entre autres au ratelier de panzani ( avant le cheval dans les raviolis ?) et Weight Watchers…

https://www.google.fr/webhp?sourceid=chrome-instant&ion=1&espv=2&ie=UTF-8#q=coffe%20panzani

http://www.strategies.fr/etudes-tendances/dossiers/r19663/r19668W/un-coffe-peut-en-cacher-un-autre.html

il fonde sa propre agence de relations publiques ainsi que l’association « Les Grand-mères au pair » au début des années 1970, qui a pour but de placer des personnes âgées dans des familles pendant les vacances. Cette initiative permet de placer environ 5 000 personnes âgées. Malgré cela, son agence fait faillite et Jean-Pierre Coffe se retire dans sa maison de campagne.

En 1976, il ouvre successivement à Paris le restaurant La Ciboulette, rue Saint-Honoré, puis Le Modeste qui devient un lieu prisé de la nuit parisienne. Certains de ses clients sont célèbres, comme Jean Poiret ou Jean Carmet. Il est victime d’escroquerie par un homme d’affaires libanais en 1985 et fait faillite à nouveau, avec plus de trois millions de francs de dettes.

=================

Il passe à TF1 en 1999 et présente Bien jardiner, produit par Jean-Luc Delarue. La décision de ce dernier d’y mettre fin rapidement enterre leur amitié : « Delarue, on ne le mange pas. On le vomit ! Nous n’avons plus rien à nous dire »16.

À partir de 2003, il rejoint Michel Drucker à France 2 où il est chroniqueur culinaire dans l’émission Vivement dimanche prochain. Le , il annonce qu’il quitte l’émission afin de se consacrer à l’écriture17.

À partir du , il devient chroniqueur dans Jusqu’ici tout va bien, émission de France 2 présentée par Sophia Aram et confrontée à de faibles audiences18. Après deux émissions, il quitte ce poste, déçu du manque de concept

%d blogueurs aiment cette page :