Incapables irresponsables et tous coupables…

Depuis des lustres il est de bon ton d’entendre tous nos « responsables » politiques de tous bords s’auto-satisfaire en déclarations pompeuses.

Nous avons le meilleur système médical du monde, nos médecins sont les meilleurs et les mieux formés, nous anticipons tous les problèmes ,et blablabla et blablabla et blablabla….

Un aide-soignante au sujet de la crise des urgences

«Je vous invite à venir passer une nuit avec nous, dans n’importe quel service, de dormir sur un lit, de partager la souffrance d’un patient et après on parlera peut-être de santé» Candice Lafarge (Aide-soignante)Extrait de l'émission «Interdit d'interdire» diffusée sur RT France le 11/09/18Voir d'autres vidéos de RT France : http://rtfrance.tv/Crédit vidéo : RT France

Publiée par La vraie démocratie sur Vendredi 13 mars 2020

La réalité est cruelle et implacable. Une petite saloperie de virus nous révèle la suffisance de nos dirigeants et …nos insuffisances tragiques.

Malgré des grèves sans fin notre système médical est malade. Des années de politique d’incurie et de « rentabilité » sont mises en évidence :

Le témoignage édifiant et ému du professeur Agnès Hartemann, cheffe du service diabétologie de la Pitié-Salpêtrière. Comme elle 1200 médecins ont décidé de démissionner de leurs responsabilités administratives mardi pour ne plus participer à la gestion du manque de moyens à l’hôpital public .

Publiée par Ahmed Tazir sur Jeudi 16 janvier 2020
  • un numerus clausus idiot depuis les années 60 nous prive d’un nombre suffisant de médecins. Un simple tour en hôpital vous révélera la proportion de médecins étrangers qui font tourner les services…Tout bénef ils sont payés moins cher que nos médecins français.
  • Un manque de lits criant pour cause de rentabilité..
  • Un manque de structures. Fermeture des « petits » hôpitaux locaux..
  • Matériels insuffisants ou souvent dépassés.
  • Personnels mal payés et surtout mal considérés. Sauf en cas de crise oû on les encense comme « héros ».
Santé : Combien faudra-t-il de suicides pour dire plus jamais ça ?

Santé : Combien faudra-t-il de suicides pour dire plus jamais ça ?Depuis 2 ans et demi, Caroline Fiat, aide-soignante avant de devenir députée de la France insoumise, se bat dans l'hémicycle contre les conditions de travail intolérables des soignants.Compilation de différentes interventions.

Publiée par La France insoumise sur Jeudi 14 novembre 2019

Bref tout va bien dans le meilleur des mondes. Sauf que de manière concrète:

Coronavirus : comment la France a laissé fondre son stock de masques depuis 2011

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-de-2011-a-2020-comment-la-france-a-laisse-fondre-son-stock-de-masques_3879451.html

2013 : l’arrêt du renouvellement des réserves est acté

En mai 2013, le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) qui dépend de Matignon, acte le changement de doctrine et donc le renouvellement des stocks. « La logique était de dire : faisons plus comme dans l’industrie et ne gérons pas des stocks inertes, mais ayons des stocks à flux », explique un connaisseur des gestions des crises sanitaires. « Mais ceci implique qu’on sache les reconstituer en cas de crise », ajoute-t-il. L’idée est alors de s’appuyer sur les importations chinoises, mais aussi sur les capacités de production française.

francetvinfo.fr

Et qui étaient les branleurs de l’époque ? Je vous le donne » Emile » , on ne peut pas trouver mieux :

  • Toumou notre président crétin scootériste plus intéressé par la baise matinale et les croissants que par la France : françois hollande
  • JM blayrault premier sinistre, « ex-tappeur dans la caisse », échangiste avec la dinde foldingue: jm ayrault
  • et toute la flopée de nuls suivante

2015 : la réserve est divisée par deux

Cette année-là, un rapport du sénateur Francis Delattre témoigne de la baisse des stocks dont la valeur « est passée d’un maximum de 992 millions d’euros à la fin de l’année 2010 à (…) à 416 millions d’euros », en mars 2015. Ce même rapport met aussi en garde : « La réservation de capacités de production ne peut constituer une solution unique pour prévenir les situations sanitaires exceptionnelles ». En clair, l’Etat doit conserver des stocks stratégiques suffisants en prévision d’une épidémie.

Le premier guignol change ; « intellectuel valls. Je vous laisse le lien wikipedia pour voir la bande de bras cassés qui le seconde.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gouvernement_Manuel_Valls_(2)

2020 : les stocks sont impossibles à inventorier

Alors que l’épidémie de coronavirus commence à se propager au début de l’année 2020, les stocks ont fondu. L’Etat ne dispose d’aucune réserve en masques FFP2, de 117 millions de masques chirurgicaux adultes et de 40 millions de masques pédiatriques enfants. Dans ses entrepôts d’Orléans, l’armée « identifie » cinq millions de masques, qu’elle distribue le 19 mars. Le volume de masques détenu par les employeurs est, lui, impossible à déterminer.

Un décret de réquisition de la production française est pris le 3 mars, deux semaines avant le début du confinement général. L’augmentation de la cadence « n’est pas un exercice simple », a reconnu samedi le Premier ministre Edouard Philippe. Dans le même temps, la France finalise l’acquisition de 250 millions de masques à l’international, a annoncé le ministre de la Santé. Il assure également que le gouvernement a commencé, dès le mois de janvier, à en importer de nouveaux.

Ces mesures n’éteignent pas les interrogations autour de l’anticipation de la crise. Sachant que la décision de renouvellement des stocks appartient au ministre de la Santé, selon l’article L1413-4 du code de la santé publique. Pour l’instant, l’exécutif ne souhaite pas débattre. « Il sera temps au moment voulu de tirer toutes les conséquences en matière de préparation », a affirmé Olivier Véran. « Ce n’est pas quand on est en guerre qu’il faut faire des polémiques »a ajouté, dimanche, Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics.

Si l’extension de l’épidémie dans 15 jours ressemble à celle de l’Italie aujourd’hui combien de ces branleurs se sentiront « un peu » responsables ?

Je parie sur un zéro pointé. Au japon, selon la tradition on aurait au moins une dizaine de hara-kiri.

Mais eux ont la culture de l’honneur…

Petit bémol à ma colère :

  • notre jupiterounet actuel a réussi à mettre ces clowns dehors et les griller politiquement..
  • si l’élimination du « parasite humain » continue, notre bonne planète terre va redevenir propre en quelques années seulement

Pour ceux qui ne connaissent pas les drapeaux, l’image d’en tête est le drapeau chinois revu et corrigé par Le quotidien danois Jyllands-Posten qui a encore fait parler de lui. Quinze ans après ses caricatures du prophète Mahomet, le journal vient de publier un nouveau dessin montrant le drapeau chinois avec des coronavirus à la place des traditionnelles étoiles, pour évoquer l’actualité angoissante en Chine.

Bien sûr les bouffeurs de chauve-souris et autre pangolin n’apprécient que modérément.

L’ambassade n’a semble-t-il pas apprécié la caricature. Selon les autorités chinoises à Copenhague, le dessin a franchi la « limite éthique de la liberté d’expression ». Elles ont ainsi exigé du journal et de son dessinateur « des excuses publiques au peuple chinois ».

ça leur passera, ils avaient déjà fait le coup avec Jean Yanne et son film: « LES CHINOIS À PARIS »

%d blogueurs aiment cette page :