Vaudeville

Un vaudeville est une comédie sans intentions psychologiques ni morales, fondée sur un comique de situations. Au cinéma et en littérature c’est, par analogie, un film ou un roman comique, proche du vaudeville de théâtre. C’était, à l’origine, un genre de composition dramatique ou de poésie légère, généralement une comédie, entrecoupée de chansons ou de ballets. À partir de la fin du xixe siècle, le vaudeville devient un genre théâtral caractérisé par une action pleine de rebondissements, souvent grivoise. L’argument le plus caricatural du vaudeville est alors l’adultère et les « portes qui claquent » : les trois personnages essentiels que sont le mari, la femme et l’amant se succèdent rapidement sur scène, se croisent sans se voir, et donnent naissance à la fameuse réplique : « Ciel, mon mari ! ».

wikipedia

Les réseaux sociaux tournent à fond pour cause de confinement. Voici ce qu’on y raconte d’amusant ces temps-ci…

Les personnages du vaudeville…. Chaudasse mémé brigitte ?

Et coté bien pensants socialo-cato-bobo

N’oublions pas qu’il y a une cinquantaine d’année la même histoire avait provoquer la suicide d’une prof:

Gabrielle Russier est une professeure agrégée de lettres morte le 1er septembre 1969 à Marseille. À la suite d’une liaison amoureuse avec un de ses élèves, Christian Rossi, alors âgé de seize ans, condamnée à un an de prison avec sursis pour enlèvement et détournement de mineur, elle se suicide dans son appartement marseillais.

Son histoire a inspiré de nombreuses œuvres artistiques comme le film d’André CayatteMourir d’aimer (1971), la chanson de Charles AznavourMourir d’aimer (1971)

25 ans après tout à changé c’est notre jupiterounet qui est devenu gérontophile

%d blogueurs aiment cette page :